Cette semaine au festival
L’Europe autour de l’Europe



Lundi, à 20h00 au Studio des Ursulines, la Soirée événement LECTURE DE LETTRES DE STEFAN ZWEIG ET ROMAN ROLLAND, avant la projection de LES HOMMES CONTRE, fiction italienne de Francesco ROSI (1970). Jean-Yves BRANCY, qui a rassemblé l’extraordinaire correspondance entre S. Zweig et R. Rolland, lira quelques lettres des deux grands écrivains.

Mardi, à 20h30 au Studio des Ursulines, projection du documentaire CINÉASTES (2011) — une incursion dans l’univers des images en mouvement avec Pierre Rissient, accompagné de son réalisateur Menealaos KARAMAGHIOLIS, suivi de LA PHOTO (1986) de Nico PAPATAKIS — section Hommage aux maitres. Le début du cinéaste (film Les Abysses) avait été salué par Sartre, Genet et Breton, mais suscité un scandale à Cannes. Papatakis confirme sa réputation de cinéaste subversif avec ses oeuvres suivantes, Pâtres du désordre, Gloria Mundi, La Photo, Les Equilibristes.

Mercredi 26 mars, au Centre culturel de Serbie (situé en face du Centre Pompidou), deux documentaires uniques de 1913 seront projetées, à 19h30, dans le cadre d’une sélection de la Cinémathèque yougoslave et du centenaire de la Grande Guerre.

À 19h40, la soirée à l’Entrepôt rendra hommage au réalisateur Nico PAPATAKIS, avec la projection du documentaire NICO PAPATAKIS — PORTRAIT D’UN FRANC-TIREUR (2009), présenté par son auteur Timon KOULMASIS, suivi de LES PÂTRES DU DÉSORDRE (1967).

Jeudi, section Hommage au nouveau cinéma grec — Penny PANAYOTOPOULOU présente son film SEPTEMBRE, UNE FEMME SEULE (2013) à 19h40 à l’Entrepôt.

VAN GOGH (1991), le film consacré par Maurice PIALAT aux derniers mois de la vie du peintre, sera projette à 20h00 à La Filmothèque du Quartier Latin. Le film sera présenté par Mélanie Forret, cinéaste et enseignante du cinéma à l’Université Paris 8.