Septembre, une femme seule

Septembre, une femme seule / September

(Fiction, Allemagne /Grèce, 2013, 105’, C, VOSTF)

de Penny Panayotopoulou
avec Kora Karvouni, Maria Skoula, Nikos Diamantis

Anna est meurtrie par la mort de son chien. Elle espionne alors ses voisins ayant un jardin, où elle souhaite enterrer son collie et s’insinue dans la vie de cette famille sans histoires. Entre elle et Sophia, la femme d’à coté, se noue pourtant une relation subtile.
Avec ce film Penny Panayotopoulou revient au cinéma après dix ans, renouant avec le thème de la perte, du deuil, sans grandiloquence ni pathos.
« C’est un film simple, presque silencieux, qui ne fait pas le choix de transmettre un message facile et pompeux. C’est un film à l’ancienne parce qu’il n’a pas peur de sentiments intenses de notre temps. Le film est, tout comme le mois de septembre – mélancolique, mais aussi plein d’espoir pour un nouveau commencement. Septembre c’est comme pleurer dans la mer. Et c’est exactement de quoi il s’agit dans ce film. » flix.gr
« Même s’il ne s’agit «que» du deuil d’un animal, ce film aborde la question de la perte et de la reconstruction de façon émouvante. » arte.tv
« L’histoire est simple et la force de ce film n’est pas dans l’histoire. Elle est dans le jeu (même des petits enfants), dans la réalisation et dans le fait que c’est un film où presque tout est dit sans mots. C’est le visage de l’acteur, les scènes, la séquence où tout évoque les émotions lors que vous perdez quelqu’un que vous aimez, la lutte pour le soutien et tout ce que les autres veulent (ou ne veulent pas) faire pour aider. » 10000moviesblog.com