My Love Awaits Me by the Sea

My Love Awaits Me by the Sea

(Documentaire, Jordanie/Allemagne/Palestine/Qatar, 2013, 80’, C, VOSTF)

de Mais Darwazah

Mais Darwazah revient pour la première fois dans son pays natal, la Palestine. Elle quitte le monde où elle a trouvé refuge et suit un amant qu’elle n’a jamais rencontré, Hasan Hourani, artiste palestinien, qui dévoile pour elle un monde utopique et merveilleux. Le conte et la réalité tissent la matière de ce documentaire poétique qui questionne la nature insaisissable d’un lieu et la nécessité de croire à nos rêves.

« Quand j’ai commencé My Love Awaits Me by the Sea je traversais une période très dure en cherchant les réponses à certaines questions personnelles m’habitant depuis un moment. J’avais l’impression que ma vie entière avait été construite sur un concept qui ne m’appartenait pas – on pourrait presque dire une illusion. Une réalité concrète, empruntée à l’histoire et à la génération précédente, dans laquelle je vivais à travers mes illusions. Il était de mon devoir, pour moi-même – et pour ma génération – de mettre en place des nouvelles questions qui nous seraient propres, parce que si l’on veut que la Palestine vive, on doit comprendre ce qui s’y joue au jour d’aujourd’hui. Je n’ai pas de réponses précises mais, à présent, je suis capable de ressentir le manque d’un lieu réel, de vrais amis, d’un coin de rue bien concret – cette nouvelle énergie en moi me permettra d’alimenter mon rêve pour l’éternité. »myloveawaitsmebythesea.com

 

“When I started making My Love Awaits Me by the Sea I was on a quest to answer a few personal questions I had in my head, which were giving me a hard time. I felt my whole life was built on a construct that didn’t belong to me – you can almost call it an illusion. A borrowed, concrete reality owned by history and by a previous generation, which I lived in through illusions. I owed it to myself – to my generation – to put forward a new set of questions belonging to us, because if we want Palestine to stay alive, we have to understand its issues in the present. I don’t have any precise answers but, today, I am able to miss a real place, friends, a corner in a street – this new fuel I have will enable me to continue this dream till eternity.”