Changement de destinée

Changement de destinée / Перемена участи

(Fiction, URSS, 1987, 109’, C, VOSTF)

de Kira Mouratova
avec Natalya Leble, Yuri Shlykov, Vladimir Karasyov

 Maria est mise en prison pour avoir tué Aleksandr. Philippe, son mari, ne croit pas que sa femme en soit capable et cherche à prouver son innocence…D’après la nouvelle de S.Maugham.

« …Ce que nous découvrons dans le film n’est pas cette société lisse dissimulant ses pulsions sauvages que décrivait Maugham, mais une société et un univers chaotiques où l’incompatible (le lisse et le sauvage) se côtoie et se juxtapose sans cesse. Aussi, ce n’est pas le civilisé qui s’oppose au sauvage, ni l’harmonieux au discordant dans le film : le sauvage et le discordant y sont omniprésents. L’œuvre est entièrement composée de carambolages rythmiques qui créent des arythmies : débits de parole changeant abruptement, fin de plans brutales, retournements de situation inattendus. » Eugénie Zvonkine, Kira Mouratova, un cinéma de la dissonance.

« La perestroïka est arrivée. Tout a changé. On a demandé mes films partout, et j’ai pu réaliser Changement de destinée, qui s’appelle aussi Les Caprices du sort. C’est tiré de Somerset Maugham. L’histoire de Maugham se passe au début du siècle en Afrique du Sud, mais j’ai voulu traiter le sujet du colonialisme de façon plus globale. C’est la poursuite des films précédents sur la forme, mais j’ai voulu éviter tout repère historique ou géographique. Il s’agit d’une colonie orientale imaginaire. J’ai mélangé acteurs professionnels et non professionnels. » Kira Mouratova (propos recueillis par Jean Roy, L’Humanité, 16 mars 1988)