Programme : Ciné-marathon

Le Festival L’Europe autour de l’Europe vous invite à une projection exceptionnelle et fascinante en avant-première parisienne!

THE STORY OF FILM: An Odyssey

de Mark Cousins

Un marathon de 915 minutes retraçant les grands moments du cinéma, de ses origines à  nos jours

Samedi 30 mars 2013 à partir de midi jusqu’à dimanche 5h du matin
Centre culturel de Serbie
123, rue Saint-Martin, 75004 Paris
M° Rambuteau

Entrée libre. Café et thé offerts !
(Possibilité de sortir et revenir pendant toute la projection)

 

Déclaration d’amour au cinéma, ce documentaire en 15 épisodes nous entraîne dans des lieux de tournages légendaires à travers le monde et présente des entretiens avec de grandes figures du cinéma : Bernardo Bertolucci, Stig Bjorkman, Agnès Varda, Lars Von Trier, Claudia Cardinale, Abbas Kiarostami, Ken Loach, Baz Luhrmann, Alexander Sokurov, Wim Wenders, Paul Schrader, Kazuo Hara…

 

Story of Film / Une histoire du cinéma
Royaume-Uni, 2011, 15 épisodes de 1h1, couleur & noir et blanc.
Réalisation : Mark Cousins   Montage : Timo Langer  Production : John Archer – Hopscotch Films
Avec : Stanley Donen, Youssef Chahine, Jane Campion, Kyoko Kagawa, Jean-Michel Frodon, Agnès Varda, Nicholas Roeg, Ousmane Sembene, Abbas Kiarostami, Wim Wenders, Robert Towne, Claire Denis…

Découpage

1 – 1895-1918 : Le monde découvre une nouvelle forme d’art
2 – 1918-1928 : Le triomphe du cinéma américain – Les premiers insoumis.
3 – 1918 -1932 : Les grands rebelles du cinéma mondial
4 – Les années 30 : La force du cinéma de genre américain – L’éclat des films européens
5 – 1939-1952 : La guerre – Un nouveau langage
6 – 1953-1957 : L’aventure continue – Un cinéma mondial plein à craquer
7 – 1957-1964 : Le choc des nouveautés – Le cinéma moderne en Europe
8 – 1965-1969 : Les Nouvelles Vagues bouleversent le monde
9 – 1967-1979 : Le nouveau cinéma américain
10 – 1969-1979 : Les réalisateurs radicaux des années 70 – Rendre compte de la nation-cinéma
11 – Les années 70 et au-delà : Les innovations de la culture populaire dans le monde
12 – Les années 80 : Cinéma et protestation
13 – 1990-1998 : La fin du celluloïd – L’arrivée du numérique
14 – Les années 90 : Les premiers jours du cinéma numérique : la réalité perd sa matérialité aux États-Unis et en Australie
15 – Après 2000 : Le cinéma a bouclé la boucle – L’avenir

« Mark Cousins, récitant et réalisateur, est un critique de cinéma d’Irlande du Nord (il a publié en 2004 un livre aussi appelé Une Histoire du film), qui a pour objectif d’être complet et cohérent. Il veut tout nous raconter, de la Genèse à la Révélation comme on dit, mais il veut aussi que sa vaste chronique ait une forme et un sens : les thèmes et les formes parmi les noms, les lieux et les images. L’ampleur de sa réussite est impressionnante. Les résultats de ses recherches obstinées, les voyages à n’en plus finir et une réflexion intense sont exemplaires, utiles et parfois palpitantes.
Il brille dans sa présentation du développement du langage cinématographique : la grammaire du cadrage, du montage et l’illumination qui apparut avec une rapidité remarquable au cours des premières décennies du XXème siècle. Il affiche clairement son féminisme, ce qui veut dire qu’il nous rappelle le rôle des femmes, si important et si oublié, comme scénaristes à l’époque des films muets,
et en soulignant la domination masculine qui a été la norme, avec quelques exceptions notables, depuis ce temps-là. Mais il ne fait pas preuve d’idéologie revancharde.
Hollywood n’est pas au centre de cette histoire, mais n’en est pas non plus le grand méchant.
Mr Cousins rend hommage au romantisme du cinéma commercial et l’utilise aussi pour mettre en valeur le classicisme d’auteurs comme Yasujiro Ozu et le radicalisme de rebelles en tout genre, d’excentriques et de visionnaires… » A.O. Scott, 31 janvier 2012, à l’occasion de la projection de The Story of Film au MOMA (nytimes.com)